Cinéphile m'était conté ...

Cinéphile m'était conté ...

Dopage au foie de morue (Les fils de la poussière)

Cela faisait longtemps que les aficionados d'Indridason attendaient que ses deux premiers romans soient enfin traduits en français, d'autant qu'ils appartiennent à la série du commissaire Erlendur Sveinsson. Voilà qui est fait pour le tout premier, Les fils de la poussière, et nul doute que le deuxième suivra bientôt. Ce n'est pas sans émotion que l'on découvre la première description d'Erlendur, assez schématique malgré tout et où domine le caractère fruste du policier. Finalement, il n'est que l'un des nombreux personnages de cette drôle d'histoire de dopage au foie de morue, peu crédible et au dénouement non moins improbable. Ceci dit, le savoir-faire de l'auteur est déjà indéniable dans ce premier roman très sombre où Indridason montre une grande empathie pour les malchanceux de la vie, les déclassés et les marginaux de la si policée société islandaise. Les basses intrigues des laboratoires pharmaceutiques et leur absence de morale y sont notamment épinglées avec une juste férocité. Plus de 20 ans après la publication initiale du livre, cet état de fait n'a évidemment pas beaucoup changé. Quant à Erlendur, faute d'avoir des nouvelles fraîches, on l'attendra patiemment dans la future traduction de Dauðarósir, sa deuxième enquête.

 

 

L'auteur :

 

Arnaldur Indridason est né le 28 janvier 1961 à Reykjavik. Il a publié 20 romans dont 14 dans la série du commissaire Erlendur Sveinsson.

 



15/12/2018
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 37 autres membres